Docteur oliver may
Docteur Nicolas Krantz
Docteur Jerôme Essig
Conflit antérieurPathologie Synoviales

Pathologie Synoviales

Les pathologies synoviales de la hanche sont peu fréquentes et peuvent être facilement interprétées comme une forme d'arthrose compte tenu de la diversité clinique et de la fréquence de cette dernière.
La clinique se résume souvent à une douleur peu spécifique de la pathologie comme souvent dans cette articulation profonde. Néanmoins une composante inflammatoire, l'âge jeune (<50 ans), un tableau aigu doivent faire évoquer le diagnostic.
.
Les diagnostics les plus fréquents sont la coxite rhumatismale (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthropathie) et la coxite infectieuse (arthrite septique de hanche). Des examens simples, un examen clinique minutieux pourront établir le diagnostic qui peut être une urgence thérapeutique dans le cas de l'infection. Si le bilan d'imagerie ne parvient pas à trancher, une arthroscopie de hanche est indiquée à visée diagnostique. Elle permettra entre autre une biopsie synoviale de l'articulation.

Il ne faut pas cependant méconnaître les autres pathologies synoviales que sont l'ostéochondromatose de hanche ou les tumeurs synoviales (synovite villo-nodulaire, synovialosarcome). Au stade précoce, le diagnostic de ces pathologies peut être particulièrement difficile car la radiographie peut être normal. L'imagerie permettra le plus souvent d'établir le diagnostic.

L'ostéochnodromatose de hanche est une métaplasie synoviale avec production de corps étrangers intra articulaire. En fonction du stade de la maladie, les corps étrangers sont enchassés dans la synoviale, pédiculés ou libre dans l'articulation (classification anatomo pathologique de Milgram). Cette pathologie est essentiellement enraidissante puis arthrogène. Au mieux, s'il n'y a pas d'arthrose le traitement consiste à une ablation des corps étrangers sous arthroscopie de hanche avec une synovectomie la plus large possible (elle ne peut pas être complète). En cas d'arthrose, une prothèse doit être mise en place.

La synovite villo-nodullaire est une prolifération du tissu synovial qui peut se faire en nappe ou en nodules limités. La synoviale se charge en dépôt d'hémosidérine secondairement aux hémarthroses répétées de la synoviale inflammatoire. Ce pigment permet un diagnostic positif tant en imagerie qu'à l'examen macroscopique lors de l'intervention (couleur ocre). Lorsque la maladie est déjà évoluée, on peut voire apparaître des géodes en miroir en dehors des zones de charge (à la différence de la coxarthrose). Le traitement consiste s'il n'y a pas de destruction articulaire à une synovectomie au mieux sous arthroscopie de hanche si la forme et la localisation anatomique du nodule le permet. Sinon la synovectomie de fait à ciel ouvert. Si l'articulation est détruite, un traitement non conservateur par prothèse de hanche est souvent nécessaire.